PHILIPPE LECANU - L'YPORTAIS
Armateur, Saleur.
Page d'accueilPlan du siteAjouter aux FavorisImprimerEnvoyer à un ami
 
Vign_MP_Navigator_EX_0009

"Yport "
       
YPORT, port situé sur la côte de la Manche entre Fécamp et Etretat, est un port d'échouage" encaqué "entre deux falaises. La pêche y est  pratiquée depuis fort longtemps, Avant d'être indépendante, Yport était une section de la commune de Criquebeuf en Caux.En 1839,  les Yportais conduits par Jean Feuilloley se rendirent au Chateau d'Eu pour demander au Roi Louis Philippe de transformer en commune la section d'Yport. Le 18 avril 1842,  Yport fut érigée en commune par ordonnance royale avec effet au 1er janvier 1843, Jean Feuilloley fut le premier maire.
En 1920,  la population d'Yport était d'environ 1800 habitants.

Ancienne peinture,non signée, collection  personnelle.

 
Vign_MP_Navigator_EX_0001
" Femme d'YPORT"...1893- Charles Laperdrix (1878-1952)
 
Vign_MP_Navigator_EX_0006
1910 -  En attendant le départ pour la pêche!
 
Vign_MP_Navigator_EX_0008
 
Vign_MP_Navigator_EX_
Les Yportais ramassaient sur la plage, le varech (algues), afin de confectionner des litières. Mélanger aux cendres, ils l'utilisaient en engrais pour leur jardin, et s'en servaient quelques fois en médication. Le cueillir sur les rochers étaient interdits!...Visiblement , à Yport "y chavai pas!".
 
Vign_MP_Navigator_EX_0002
En haut du Perrey, les Caîques, "rebutées" étaient recouvertes d'une toile goudronnée, elles servaient de remise pour  le matériel de pêche : filins, sennes, bidons de mazout... Les femmes des marins suspendaient leurs filets et ramendaient. C'etait,  aussi, un abri pour attendre le retour des marins, on s'y réchauffait en bavardant et en  buvant un "coup de jus "! ( Un chaudron d'un espèce de café et de chicorée chauffait toujours au coin du poêle)
 
Vign_MP_Navigator_EX_0003
Caique - Eugène Ebran
 
Vign_Famille_lecanu_3_0001
Baptême du canot de sauvetage à Yport
Alfred Lecanu au 1er rang, 2eme en partant de la gauche
 
Vign_sur_le_port
Mareyage du poisson sur la plage d'Yport Alfred Lecanu et son Beau-Frère Gaston Boquain
 
Vign_Famille_lecanu_3

Sur les rochers à YPORT, Famille Lecanu

Au milieu de la photo: Philippe Lecanu

 
Vign_MP_Navigator_EX_0002
Les parents de Philippe Lecanu , sa soeur Thérèse, et Bernard, son frère ainé.
 
Vign_MP_Navigator_EX_0010

Rue Alfred Nunes à Yport, lieu de naissance

A.Nunès, maire de 1887 à 1893

 
Vign_MP_Navigator_EX_0015

Ramendeuse sur la plage à YPORT

Mme Thérèse Laperdrix et son mari.

 
Vign_MP_Navigator_EX_0001

FECAMP -

Hotel du Grand Cerf, où séjourne Napoléon Ier en 1802

 
Vign_MP_NavigatorEX_0005
Occupation allemande à Yport
(journal "La Semaine du 14 mai 1942)
 
Vign_MP_Navigator_EX_0020
YPORT, aprés guerre
 
Vign_Ph_L_chauffeur_auto
Philippe Lecanu ...chauffeur d'automobile
 
Vign_MP_NavigatorEX_0001
Louise Hubert
 
Vign_MP_Navigator_EX_0028

Plage d'Yport après la guerre

 
Vign_a_Yport_001
 
Vign_a_Yport_010

Viviers sur le rocher d'Yport

appelés autrefois, glennes par les pêcheurs à pieds

(photos de 2013)

 
Vign_MP_Navigator_EX_0013

Grand Parents Lecanu, devant la maison de la Ferme de La Cardine.

Une cardine est un poisson plat, du genre limande sole.

 
Vign_ferme_rue_J_feuilloley_0001

La ferme de la rue Jean Feuilloley

 
Vign_3_generations
3 Générations !
POUR TERRE-NEUVE !
Vign_MP_Navigator_EX_0002

Départ sur les quais à fécamp !

Un groupe d'Yportais

(Photo Imagery)

 
Vign_MP_Navigator_EX_0003
PECHE AUX HARENGS
 
Vign_MP_Navigator_EX_0003
Sur une caique à YPORT, préparation pour la pêche !
 
Vign_MP_Navigator_EX_0006
Info Régionale .
PRODUITS de SALAISONS
Vign_MP_Navigator_EX_0006
 
Vign_MP_Navigator_EX_0001

Maurice tranche la morue.

2 - Harengs saurs sur les chariots de fumage.

3 - Emaballage de la morue salée : Marie -Paule et Yvette. 

 
Vign_MP_Navigator_EX_
 
Vign_MP_NavigatorEX_0031
 
Vign_MP_Navigator_EX_

Annick ! Ancienne filetière.

" 40 ans chez le patron! " nous dit -elle.

(avec son autorisation)

 
Vign_Armement_Franc_Picard_Emile_Friboule6t-Halle_0001
Les mandataires réceptionnent la marchandise à Paris, au Pavillon Baltard
 
Vign_mature_et_souvenir
" Mâture à Fécamp "
Déchargement du "Souvenir "
 
Vign_MP_Navigator_EX_0002
Saint Vaast la Hougue
 
Vign_MP_Navigator_EX_0009

Honfleur port réputé pour la pêche à la crevette.

Tous les jours, un camion charge des  caisses de crevettes grises, pêchées en Baie de Seine, pour la vente des Ets Lecanu

 
Vign_MP_Navigator_EX_0005

"Oncle de Ph.Lecanu: Emile Friboulet

 (à droite sur la photo)

 
Vign_IMG_0015
 
Vign_IMG_0005
Réunion des Armateurs
 
Vign_MP_Navigator_EX_0035
Equipage de l'Armement "L'YPORTAIS "
Au milieu : Le Patron : Maurice EBRAN dit "La Goelette "
 
Vign_Armement_Franc_Picard_Emile_Friboule6t-Halle_0004
PORT de BOULOGNE sur MER dans les Années 1950/60
 
Vign_Armement_Franc_Picard_Emile_Friboule6t-Halle_0015
Repas entre marins d'équipage de l'Armememnt !
 
Vign_MP_Navigator_EX_0020
ST  PASCAL
ARrmements  Vve Bajard -Levacher- Lecanu
1960
 
Vign_MP_Navigator_EX_0037
" CAP BOJADOR "
 
Vign_Armement_Franc_Picard_Emile_Friboule6t-Halle_0002
Mai 1963 -
Conflit entre le Syndicat d'Armement et les marins.
A cette période 300 pêcheurs  pour 30 chalutiers.
Apres 8 jours, des accords ont été trouvés, les bateaux ont repris la mer.
 
Vign_MP_Navigator_EX_0002
Juin  1963
La Halle aux poissons rentre en service, avec la livraison de "Forbin", on attend le " Cap Bojador" et le "Souvenir".
 
Vign_Armement_Franc_Picard_Emile_Friboule6t-Halle_0006
(Equipage de l'Armement YPORTAIS)

Patron : René Guillaume

(et Joel Leclerc, qui sera Patron du " MASSENA ")
 
Vign_Armement_Franc_Picard_Emile_Friboule6t-Halle_0003
 
Vign_MP_Navigator_EX_0038
"WAGRAM" C'est Philippe  Lecanu  qui a choisi ce nom de Bateau !!!
 
Vign_MP_Navigator_EX_0023
Un billet de 100 NF  - 1962
joint par Ph.Lecanu-au dossier "BONAPARTE "
 
Vign_MP_Navigator_EX_0033
Chalutier "Bonaparte "  à Fécamp
A YEBLERON
Vign_MP_Navigator_EX_0056
A la ferme!
Gèves de 1968
Vign_MP_Navigator_EX_0003
 
Vign_MP_Navigator_EX_0007

Toujours dans les moments difficiles, les Yportaises prévoyantes stockent des kilos de  sucre.

Grand'mère Lecanu et ses soeurs n'échappent pas à la règle! Peut-être bien, qu'elles en avaient encore quelques paquets, de la dernière Guerre!

(Photo -Infos journal des archives de Fécamp)

PAVILLON ARMEMENT
Vign_MP_Navigator_EX_0054
 
Vign_Armement_Franc_Picard_Emile_Friboule6t-Halle_0007
" Jean PANEL " A la barre de  "L' ARMAND - VIRGINIE "
 
Vign_PHL-Yebleron-Kleber-Bertel
Kleber Bertel -ancien Chef Mécanicien -Expert maritime. Conseiller de Ph.Lecanu ( Il l'appelle son "Berthier" Maréchal favori de Napoléon 1er)
Il l'accompagne en Pologne, aux Pays Bas,.suit les chantiers..un Ami fidèle !
 
Vign_MP_Navigator_EX_0003
BAPTEME de "L'YPORTAIS "
de gauche à droite:
Mme Lecanu, mère,  Laurence, un Père Jésuite,  L'Abbé Pimor, prètre d'Yport, Antoine Vatinel,  Jean  Panel, Maurice Ebran  et Mr Lecanu, père
 
Vign_MP_Navigator_EX_0047
"L'YPORTAIS " dans les jetées à FECAMP
 
Vign_MP_Navigator_EX_0014
André Coquin, fidèle mécanicien de l'Armement Lecanu a navigué sur plusieurs unités. Il nous raconte avec émotion ses souvenirs et nous confie quelques photos!.
 

Dans les bassins  de Fécamp : André Coquin sur l'Armand-Virginie"

(en cours )

Vign_MP_Navigator_EX_0015
 
Vign_MP_Navigator_EX_0017
Une bonne Pêche de coquilles St Jacques ! Après le triage, elles sont pesées et mises en sacs :35 à 40 Kgs .
 
Vign_MP_Navigator_EX_0011
La remontée des filets pour la pêche aux harengs .
 
Vign_blog-portrait-marechal-andre-massena

"MASSENA", Maréchal de l'Empire, Prince d'Essling

( 1758 - 1817)

 
Vign_MP_Navigator_EX_0004
Chalutier "MASSENA " rentrant  au bassin à Fécamp
 
Vign_G_P_Lecanu_Medaille

Mr Alfred LECANU, le jour de la Remise de la médaille

 

 
Vign_MP_Navigator_EX_0002
Dédicace du livre de Verdun, offert par Grand-Père Alfred à son fils!
 
Vign_MP_Navigator_EX_0029
 
Vign_MP_Navigator_EX_
Mr Léons Bennay, meilleur ouvrier de France!(Photo de son petit fils: Pascal Servain )
 
Vign_MP_Navigator_EX_0031

A bord de  l' ARMAND-VIRGINIE " !

(photo prêtée par Mr André Coquin, mécanicien  du bateau)

 
Vign_Duroc_1
1974 - Chalutier  Pêche Arrière "    DUROC "
 
Vign_MP_Navigator_EX_0022
28 Octobre 1971- Arrivée de "L'ARMAND VIRGINIE '
 
Vign_unnamed
" MASSENA  2 " dans le Bassin à Fécamp 
 
Vign_Armement_Franc_Picard_Emile_Friboule6t-Halle_0005
Arcade Daussy -  Marcel Maillard - Ph.Lecanu
 
Vign_MP_Navigator_EX_0042
" Général DROUOT "
Il accompagne Napoleon à l'Ile d' Elbe
 
Vign_Gen_drouot_lancement
A ETAPLES- Pas de Calais -
Lancement du " Général Drouot "
 
Vign_MP_Navigator_EX_0045
Aux Chantiers Callouin  à Etaples
 
Vign_MP_Navigator_EX_0028
Depuis, maintenant  30 ans, Philippe Lecanu dirige "Contre vents et marées " la Maison d'armement et salaison.
 
Vign_MP_Navigator_EX_0004

Travail aux bacs de salage de la morue salée.

René et son frére Jean Poret

INNOVATIONS !
Vign_MP_Navigator_EX_0002
Un conditionnement et une présentation sous emballages séduisants, pour le plaisir des consommateurs.
 
Vign_MP_Navigator_EX_0001
" L'  YPORTAIS " la marque qui plait !
 
Vign_MP_Navigator_EX_0036
1981- Construction d'une Chambre de décongélation.
Installation d'une chaine automatique
 
Vign_MP_Navigator_EX_0043

La famille Furno, Constructeur des machines le la Saurisserie

Les ballotins sous cellophane, sont remplacés par des sachets sous-vide.

 
Vign_produits_L_YPORTAIS
Gamme de Produits L'Yportais '
 
Vign_MP_Navigator_EX_0012
LA RETRAITE
Vign_MP_Navigator_EX_0003
Aux commémorations Napoléoniennes à Paris !
FETES RELIGIEUSES

Le monde maritime est tres croyant ! Les Marins , avant de partir en mer, se mettent sous la protection de la Vierge, ils se signent souvent et ne passent jamais devant le Christ, sans se décoiffer et saluer respectueusement.

Pendant sa vie professionnelle, Ph  Lecanu  s'est toujours dévoué et a  consacré beaucoup de temps pour l'organisation des FETES RELIGIEUSES et MARITIMES. "Assomption , le 15 aout, St Pierre des Marins, en Févier..
Quelques Images !

 
Vign_MP_Navigator_EX_
Baptême d'un Bateau de l'Armement Yportais. L' Abbée Christophe.
 
Vign_MP_Navigator_EX_0008
 
Vign_MP_Navigator_EX_0011
15 Aout 1935
 
Vign_MP_Navigator_EX_0020

" LE SUISSE " Mr Gaston Vaudry , et l' Abbé DESCHAMPS, curé de la Paroisse.

Lors du sermon, dans un légitime mouvement d'orgueil, le  Prêtre exprime son attachement aux marins Yportais: "Hein, sont- ils beaux mes lascars! Ils iront tous au ciel. "

Info . Régionale 

 

 
Vign_MP_Navigator_EX_0010
15 Aout  L'Abbé Pimor
 
Vign_MP_Navigator_EX_0020
1983 - La Prcosession descend à la plage
 
Vign_MP_Navigator_EX_0002

Procession sortant de la Mairie d'Yport

15 Aout 1985

 
Vign_MP_Navigator_EX_0001
Peintre sur la  plage !
Le Site, la lumière, l'eau, les falaises.L' Ariste peut il trouver meilleure inspiration?
 
Vign_MP_Navigator_EX_0048
1984 -Ph.Lecanu, maire, invite les Sonneurs de Wurtemberg !
Ils logent à la ferme de Yébleron!
 
Vign_MP_Navigator_EX_0054
MESSE du 15 Aout à Yport 1984
L'Abbé Roult, Doyen à Fécamp
ST PIERRE des MARINS
Vign_MP_Navigator_EX_0017
- 1952 "Contre vents et marées"
 
Vign_MP_Navigator_EX_0008
Procession sur la plage à Yport
 
Vign_MP_Navigator_EX_0002
St Pierre des Marins -Sur le Perrey -
 
Vign_MP_Navigator_EX_0007
le Maire et les Conseillers Municipaux
 
Vign_MP_Navigator_EX_0019
Invité d' Honneur : Andre Bettencourt
 
Vign_MP_Navigator_EX_0037
YPORT !
Son Village ! 
 
Vign_MP_Navigator_EX_0015
1980 - 2 Incendies successifs : Restaurant "Le Bon  Accueil "Le dun
et le Casino ! Coup dur pour Yport
1984 ! Réouverture du Casino

Petite anecdote:- Lors de l'Enquête judiciaire, 2 dames voisines de la plage, sont interrogées: "Avez vous entendu ou vu quelque chose d'anormal, cette nuit? -J'ai entendu du bruit, j's'chieu allée à ma croisé, j'ai dit à ma seu : l'ciel est rouge, va y avoir d'la pli "
 
Vign_MP_Navigator_EX_0042
La Ste Barbe -Fête des Pompiers
 
Vign_MP_Navigator_EX_0013

Manoir "Jean Paul LAURENS "( 1838-1921 )Peintre et Sculpeur

vendu à Mr et Mme Jef Friboulet en 1972

 
Vign_MP_Navigator_EX_0041
Meme Delaunay gagne une splendide lithographie de Jef !
 
Vign_MP_Navigator_EX_0005
YPORT- Nouveau front de mer
Mise des drapeaux Europeens!
 
Vign_MP_Navigator_EX_0007
En compagnie de J.P.Déneuve et du chanteur des "Machucambos"
 
Vign_MP_Navigator_EX_0004
 
Vign_MP_Navigator_EX_0049
 
Vign_MP_Navigator_EX_0002
 
Vign_MP_Navigator_EX_0007
Il fait partie de l'Association du "Souvenir Napoleonien " depuis nombreuses années
 
Vign_MP_Navigator_EX_0012
JOHNNY , la passion de Marie Claire
 
Vign_MP_Navigator_EX_0059
 
Vign_MP_Navigator_EX_0028

 

TRAVAIL de MEMOIRE pour les générations futures !

d'apres des écrits de Ph.Lecanu,  annotés et documentés par Marie-Christine Loisel Lecanu

  

Merci à Denis Ouvry, pour les recherches de généalogie

          à Imagery Photographie , qui m'a permis de consulter les archives de Fécamp

          à Jacques Daussy, pour son précieux livre sur les chalutiers.

          à Mr André Coquin, mécanicien sur plusieurs unités de l'Armement.  Des photos et des souvenirs à vous partager !

Les  documents: collection personnelle.

Si, vous en avez d'autres, ils seront les bienvenus!

" HISTOIRE D' UNE VIE "
Vign_ph_lecanu_criee

Philippe Lecanu 

né le 11 février 1922 à YPORT en Seine - Maritime (alors Seine-Infèrieure)

décèdé le 4 avril 2010 à YEBLERON,  canton de Fauville en Caux (76)

Mareyeur, puis Saleur à Yport et Armateur à la pêche à Fécamp

SES ORIGINES
Vign_MP_Navigator_EX_0002

La généalogie Familiale  nous indique, branche Lecanu :  les naissances de Pierre Lecanu en 1625, François Lecanu  en 1652

et branche Dalibert : Charles Dalibert en 1702, Pierre Dalibert en 1736.

Une vraie famille yportaise ! 

Ils exerçaient le métier de mareyeur-fermier, pêcheur,  tonnelier et cordier.

 

" L'heure de la Marée, Côte de Normandie"

 Pierre Billet (1837-1922 ) peintre, né à Cantin dans le Nord

 Il a exécuté, aussi, en 1876, "Source à Yport"i

 
Vign_MP_Navigator_EX_
YPORT, vers 1900 !
FAMILLE MATERNELLE
Vign_MP_Navigator_EX_0001

Louis Philippe DALIBERT né en 1864 décédé  subitement en 1929 à Yport
Epouse  Delphine EBRAN - née en 1866 

Conseiller Municipal, et Conseiller Paroissial. 

Lors de son inhumation, Mr Edouard Maillard , Maire, a rappelé que Mr Dalibert se fit remarquer par son jugement sur des questions difficiles, et sa grande compètence dans tout ce qui concernait la Marine.
,
Grand père maternel de Ph Lecanu.
Ils eurent  8 enfants.(5 filles et 3 garçons): Lucie, Marie-Rose, Eloise, Louise, Olivier, Louis et  Gustave

Louis(fils) étant de grande taille avait été choisi, parmi 10 soldats pour effectuer son service militaire en Amérique, comme son frère Gustave, il était marin. Olivier était tonnelier.

Louise avait une petite épicerie, rue Julien Gorgeu.

FAMILLE PATERNELLE
Vign_Grand_Pere_Lecanu
François Alfred  LECANU  né le 11 mai 1866
et son Epouse Marie Ernestine Berthe, née Legros, le 11 novembre1869. 
Fermier et pêcheur à Yport.
Grands- parents paternels de Ph Lecanu
8 enfants (5 garçons et 3 filles) Charles, André, Alfred, René, Roger, Marie- Louise, Josette, Jeanne.

Origine du nom : LECANU :  du français  chenu :  cheveux blancs .Tres tôt, les hommes de la famille avaient les cheveux blancs !

En  1625  un ancêtre     Pierre Lecanu              né à Vattetot sur Mer -       marié avec  Perrine Carrel
En. 1770, un ancêtre :  Jean Baptiste Lecanu   né à Criquebeuf en Caux-  
En  1799,          -           Jean  Lecanu                 né à Criquebeuf en Caux-  marié  avec  Marie  Limare
En  1806           -           Benoit Friboulet   ------                          -                  marié  avec Celeste Duchemin  
 
Vign_MP_Navigator_EX_0002

Grand -Pére Louis Philippe Dalibert - reproduit sur une carte postale que tous les collectionneurs d'Yport, connaissent bien!

Un Homme intègre et rigoureux!

Un témoignage :" Il était patron de pêche sur un Terre Neuva aux Ets Ledun. Quand il rentrait de campagne, sous le regard des enfants, il déposait sur la table, son grand mouchoir de marin, rempli de pièces d'or, et le donnait à son épouse.

Comme beaucoup de marins, il était très croyant: avant les repas, il invitait la famille à réciter le "Bénédicité"!  Il était toujours assis en bout de table, calme et imposant! , Il coupait le pain, après y avoir fait un signe de croix, il le distribuait à chacun.

Tous les soirs, agenouillé sur un prie-Dieu, placé au pied de son lit, il priait!

SES PARENTS
Vign_MP_Navigator_EX_0021

Henri Alfred LECANU né le 4 avril 1893  - décèdé  en 1976  - Ancien conseiller municipal -Conseiller Paroissial-Chevalier du mérite Agricole

Lucie DALIBERT née le 13 février1895  -  décèdée en 1982-
Ils se marièrent en 1918,  au retour d'Alfred de la guerre de 14/18,  il avait participé à la campagne d'Orient et à la bataille de Verdun ou il avait été  blessé. Médaille  Militaire  le 30 Juin 1969..
Ils eurent 4 enfants: Bernard, Louis Philippe, Marie Thérèse, et Marie Joseph.
Alfred était écoreur à Yport, on disait, aussi,  à l'époque "Maître poissonnier", Il était consignataire de plusIeurs bateaux, devait trouver des acquéreurs, encaisser pour le compte des Pècheurs. Le poisson était trié, par espèces : has (petits requins), roussettes,  raies, vaches, turbots, harengs, maquereaux et divers...Ils devaient procéder à la vente, puis payer les patrons des CAIQUES le samedi.
 Il y avait une allée-venue continuelle dans la maison familiale, devant un petit verre  de prunes à l''eau de vie ou de crème de cassis faits maison,  les conversations allaient bon train, on parlait métier, mais aussi politique et là, tous, s'animaient  dans une ambiance conviviale !!

Lucie Lecanu, une femme calme, mais énergique, menait d'une main de maitre , le travail et la maison. Son fils Philippe parle de ses talents 'entre autres) de cuisinière!( Les recettes lui avaient été transmises par la Tante Flavie .) Tous les enfants connaissaient  la cachette de la boite en fer où etaient rangés de succulents petits sablés. Grand -mère de la Cardine avait  pour spécialité le flan à la boullie fait avec le bon lait de la Ferme ! A l'occasion de la St  Martin, patron de la Paroisse et  Fète du 11 novembre (retour d'Alfred,de la guerre de 1914) elle confectionnait ce gateau dans un grand plat en terre et le portait à cuire au boulanger du Village.

 
Vign_MP_Navigator_EX_

1910/ 1930 - CAIQUES  à' YPORT -  (du grec kaiki ) Barques construites en clins de bois d' orme,  avec une quille courbe et un fond plat permettant le halage sur les galets et la remontée à l'aide d'un cabestan.

Yport comptait à cette époque: 2 charpentiers -charrons, 4 cordiers, 1 bourrelier, 5 menuisiers, 1 écoreur.

et en 1914 , il y avait Yport, un constructeur de CaÏques : Ulysse Vatinel

Pour naviguer sous la protection  divine,  les marins Yportais avaient pour habitude de donner des noms religieux à leurs bateaux :

En 1917, "Notre Dame de Lourdes" patron Ebran - "Notre Dame des Flots" patron Loisel -" Souvenir de Sainte Marie", patron Leseigneur "A la volonté de Dieu", patron Bréant "Vive Jésus", patron Jouet

 
Vign_MP_Navigator_EX_0001

Mareyage du poisson, et criée sur le Perrey !

1er plan :Alfred Lecanu  - 2 eme plan,( avec un cahier), Gaston Boquain, oncle de Ph.Lecanu 

 
Vign_MP_Navigator_EX_0002

Année de naissance de Philippe Lecanu !

Un calendrier où sa destinée est déjà tracée !

Ce jour là, une vague de froid s'abattait sur notre région  - 9  °. Tempête de neige sur l'Aquitaine!

Quelques évènements : Pie XI est élu Pape - Découverte de Toutânkamon - Mort de Proust - Le  Jazz fait fureur aus USA - Naissances de Pierre Cardin et de  Micheline Presle .Le 11 Novembre est décrèté Fête Nationale- Début des émissions radiophoniques du 1er journal parlé, émis de la Tour Eiffel  et... Mistinguett chante : "Quand on aime, on a toujours 20ans ".

 
Vign_MP_Navigator_EX_0002
Bureau  de Philippe LECANU, accompagné du fidèle Grognard et de ses souvenirs Napoléoniens.
Enfant, Philippe Lecanu va à l'Ecole communale d'Yport .
Il est particulierement interessé par les cours d'Histoire de France. Son Instituteur  lui fait partager sa passion du 1er Empire.
Phlippe connait bien cette période ! Dés l'age de 5 ans, il aime aller chez leur voisine Mme Barret (dit " La Barreye "), une brave femme !
( Elle ramende les filets, qu'un ancien Pêcheur lui livre par 7 ou 8 )...Elle travaille sans arrêt : Elle est payée à la pièce ; Elle lui raconte avec plaisir ses souvenirs,: sa famille habite Waterloo en Belgique et, son grand - père a connu cette bataille !
Il écoute, Il rêve, et refait la Guerre....Il veut toujours en savoir plus !
Plus tard, Il dira : " J'aurais voulu que l'Histoire s'arrète au 1er Empire !"

Lorsqu'Il a été armateur, il a donné  des noms de l'époque du 1er Empire, à ses  chalutiers."Wagram"," Bonaparte","Le Petit Caporal","Masséna" ,"Duroc" et "Drouot".  
 
Vign_IMG_0017
Avec son père,et son frère, ils font partie d'un groupe musical le  " Réveil Yportais ", lui est tambour, Bernard, son frère, clairon...Sur cette photo, Ils sont  en représentation à la Bénédictine  à Fécamp.
 Ils n'ont pas perséveré dans cette actvité !

Il pratique, aussi, le football. Il jour arrière. Sa soeur Thérèse brode sur son maillot "F.C.Y. "
Avec son caractère décidé,  rapidement, il s''affirme  parmi les plus anciens. Il en devient  le  capitaine . (Un Allemand fait partie de l'Equipe...."Il se doit d'ètre muet !...) ISon équipe a de bons résultats: Elle remporte la coupe Fernand Burel, et bat U.C.F de Fécamp 25 à 5!  Leur "Q G , se trouve chez le Père Rémoussin, un café Yportais, au coin de la rue Alfred Nunès. Sa carrière dans ce sport se termine lorsqu'il rencontre son épouse, et que le travail l'accapare !.
Plus tard, Il sera Président du Club Yportais.

Tous les Sports l'interessent, le tennis, le rugby, le football, .
Il apprécie, en particulier le vélo !   Il suit les évolutions du Tour de France. Lors de ses voyages en montagne, Il aime reprendre les cols et revivre les étapes des coureurs !

 
Vign_MP_Navigator_EX_0019

Si ...NAPOLEON Ier... YPORT ....       (photo montage !)

En  octobre 1802, le Premier Consul et sa suite viennent dans l'Eure, puis à Rouen où, il est accueilli par le Maire. Il réçoit les clefs de la ville, une branche de laurier, l'olivier de la Paix et son portrait.

Le 9 Brumaire, Bonaparte visite à cheval, les environs de Rouen., fabriques de velours et rouenneries. Le 12, il est à Elbeuf et exprime son admiration: "Cette ville est une ruche dans laquelle, il n'existe pas de frelons"

Aprés Rouen, il se dirige vers les côtes, Caudebec, Yvetot, Bolbec, Harfleur...Bonaparte et sa suite restent 3 jours au Havre.

Le 18 Brumaire, il quitte Le Havre, pour Dieppe en passant par FECAMP, Cany et St Valéry....Il se plaint, alors, de l'inconfort de son logement.

A FECAMP, Bonaparte déjeune,  à "L'Auberge de la Fleur de Lys...(Hôtel du Grand Cerf), où il se régale de harengs!. Une immense procession se forme depuis l'Abbaye. Une grande partie de la population se retouve, et,  à l'entrée de l'actuel carrefour de l'Europe, un immense "Te Deum" monte du Clergé, puis de la foule. Le Premier Consul est trés ému, et en fait part au Maire Mr Desportes. L'Orphéon du bourg des Loges participe à la fête ! ...

L 'Empereur, revient en Normandie, en mai 1810, puis en  mai 1811!

Parole de l'Empereur :"J'aime cette belle et bonne Normandie!"...  (extraits de la revue du Souvenir Napoléonien  n°448- Texte de J.O.Bourdon)

 
Vign_MP_NavigatorEX_0002

En  1938, les 2 fils de la famille Lecanu travaillent .Bernard, l'ainé est employé dans une entreprise de sel .
Philippe apprend la mécanique dans un garage, puis est embauché en qualité de conducteur d'automobiles aux Ets Duhamel -Mareyeur, rue d'Etretat à Fécamp. Licenciement en 1940 pour causes de  déclaration de Guerre et arrêt de la Pèche .
Il est mobilisé -classe 42 - à Rouen , puis à Brest.
A son retour, Il rejoint sa famille réfugiée à la campagne, dans le canton de Goderville.
Il fait la connaissance d'une jeune fille,  Louise Hubert  ! Fille de Louis Hubert ,un Yportais, (  patron du chalutier : " Nungesser et Coli", armateur du canot"Jean-Eugène" F.1755 )  et de Désirée Devry (Soeur de Franz, chef de la Lyre Maritime, bien connu des Fécampois ) exilés de la Belgique en 1914.
Ils se marient le 28 Février  1944, 5 Enfants naissent de leur union :
Colette, Marie Christine, Philippe, Marie Claire et  Laurence.
Madame Lecanu consacre sa vie à sa famille et seconde efficacement son mari ! Toujours présente, recevant avec gentillesse les clients et fournisseurs, les gâtant par sa cuisine:  de succulents plats de poissons trés appéciés! Elle favorise les relations amicales et commerciales. Elle est aimée du personnel  de l'entreprise et des Yportais .

Petite anecdote : Mr Coquin se souvient : Quand on pêchait un beau "Saint-Pierre" , on le mettait de côté pour Mme Lecanu. C'était son poisson préfèré!

Après la Libération, la famille rentre à Yport.

 
Vign_MP_Navigator_EX_0012

.
Philippe  Lecanu a 23 ans .
 Il décide de reprendre  le métier de ses parents. Son Père Alfred continue  la comptabilité, à l'encre violette, il  "fait les écritures ". qu'il séche avec un presse-buvard basculant. La table Henri II, de la salle à manger, lui sert de bureau.

Après l'Occupation , avec l'arrêt de la Pêche, l'activité économique est réduite !. A Yport, la flotille  est décimée. Il ne reste plus que 4 propriétaires de Caiques. ..La région  est privée de poissons !  . les Saurisseries  Fécampoises ont des problèmes pour s'alimenter
Les bateaux  réarment, et reprennent la mer.
Philippe Lecanu achète la pèche du jour de certaines unités.

Dans un garage, rue Alfred Nunès, il vend aux poissonniers et aux marchands ambulants. Les femmes des marins ( "La petite barde, Titine, Mme Décaens.. et autres.) sillonnent  le village,  à grands  cris,  avec leur "carriole  à bras, chargée de poissons!

Certaines, comme "Loîse, Yvonne, Féfène sont conduites aux marchés de Goderville, Gonneville et Fécamp. la vente est rudimentaire, à peine posé sur la balance, le poisson est enveloppé dans du papier journal. Les femmes sont presque toujours habillées en noir, une longue jupe en serge, que recouvre un tablier , serré à la taille.Leurs sous-vêtements sont en lin, une simple chemise et une culotte ouverte.  Elles portent un châle sur leurs épaules et coiffent leurs cheveux , en chignon, sur la nuque. Des bas en laine tombent en "carcaillot" sur leurs sabots. Elles ne fument pas la pipe comme leur mère, elles prisent. Le travail ne leur fait pas peur, souvent ce sont elles qui mènent la barque. elles s'occupent de la famille, le père navigue, nombre d'entre elles sont veuves! Beaucoup de disparus en mer à cette époque!

Le samedi, elles viennent règler" leurs poissons", elles tirent de dessous leurs jupons, .une liasse de billets pliés en 6, mêlés d' écailles. Père Alfred les defroisse avec précaution,  les aligne dans le même sens, et les épingle par 10! Il doit faire les comptes et payer les marins.

 
Vign_a_Yport_002

LES VIVIERS

Depuis très longtemps, les Yportais avaient trouvé un moyen de conservation des produits de leur pêche, en construisant des viviers dans les rochers : des trous  d'environ 1.00m x 1.50m et de 1.00m de profondeur, solidement maçonnés  en briques pour résister à l'action de la mer et des vagues. Ils étaient fermés sur le dessus par un couvercle en bois encadré de fer et pourvu d'un cadenas. A chaque marée haute, ils étaient recouverts par la mer ce qui assurait un renouvellement de l'eau. Il fallait naturellement attendre la marée basse pour réapprovisionner, ou retirer les produits. Il n'était pas rare ,  particulièrement la nuit, et par basse-mer, qu'ils soient visités et que le propriétaire du vivier perde une partie de sa pêche!...

Cette pratique de conservation avait été abandonnée.

Dans les années 1950, Ph. Lecanu reprend la concession des viviers, les remet en état, en améliore le système, afin de pouvoir fournir du poisson et des crustacés frais. Le  concept en est bon, mais le travail est considérable : un acces difficile ,une manutention des caisses jusqu'aux viviers  2 fois par jour!

Ces installations fonctionneront  jusqu'à la mise en service des chambres frigorifiques.

 
Vign_MP_NavigatorEX
Apres la Guerre, Ph.Lecanu achéte un camion  au surplus de l'Armée. Avec son frère Bernard, ils montent à Dunkerque et à Boulogne.
Chaque semaine, ils ramènent 20 tonnes de harengs.
A partir de cette époque, il rencontre les professionnels du métier, applique leurs méthodes et, en tire des leçons.

En 1945, il s'équipe d'un véhicule neuf : un P45, et commence à approvisionner des Saurisseries fécampoises.
LA SALAISON
Vign_MP_NavigatorEX_0023
En 1947, Philippe Lecanu achète la ferme de ses grands -parents, ainsi qu'un terrain mitoyen, au 52 de la rue Jean Feuilloley , à Yport.
La Saurisserie du hareng, est une vielle tradition Fécampoise, elle date du Xe siècle!  Déjà, les moines de l'abbaye faisait "sauroir" 8000 harengs à chaque saison., et en donnaient aux Estouville, Seigneurs de Valmont., et à Regnault Avenant, Seilgneur de Cailly.
Entre les 2 Guerres, il y avait 25 usines à Fécamp .
Des travaux sont entrepris pour construire les ateliers, c'est un chantier important ! :
-10 cheminées pour le fumage, 
-des bacs de salage, afin de stocker le hareng pêché pendant la saison,  pour alimenter l'usine durant toute l'année.

A partir de cette époque, Il ne cesse d'agrandir et de moderniser ! Une idée suit l'autre!
Atelier dédié au traitement de la morue et à son conditionnement. -Stockage des fournitures et bureaux -
Rapidement, l'activité de l'usine se développe et emploie une trentaine d'ouvriers, jusquà 50,  recrutés en majorité à Yport.
Bernard, qui travaille depuis les  débuts, Marcel Maillard, l'ami d'enfance, intègre l'équipe il est son adjoint, et, restera fidèle jusqu'à sa retraite.
Marie-Thérèse Paté, soeur de Philippe Lecanu, occupe pendant 28 ans, le poste d'assistante commerciale.

En 1965, Philippe fils ( seul garçon de la famille) rejoint l'entreprise, Il assiste son père et s'intéresse particulièrement au développement des produits de salaison. En 1991, Il crée sa propre affaire avec ses  enfants.

Pendant près de 50 ans, l' usine produit  harengs saurs, fumés traditionnellement au bois de hêtre, (boucan) Roger Lepage, René Poret , puis Jean Belhache , chefs saurins,  règnent sur le savoir faire  du saurissage.( safades -bouffis (plus doux )- et filets de harengs) et aussi harengs salés en petits tonneaux dont les cauchois des communes voisines sont amateurs....c'est en tout plus de 600 tonnes de harengs par an,  traités par les Etablissements Lecanu
Les filets de harengs sont conditionnés en ballotins sous cellophane et, rangés dans des caissettes en bois, marquées au nom de "L'Yportais"

La morue ( salée entière ou en filets ).....500 tonnes par an.
En période de Carême,   (autrefois de Jeûne ) règne une atmosphère survoltée , la demande de morue salée est multiplée, les enfants et Mme Lecanu  prêtent "main forte" .Leur travail consiste à mettre une feuille  fraiche de laurier  et une étiquette dorée sur les filets de morue allongés dans une boite en carton. Les femmes,  pour s'entrainer chantent des airs d'autrefois, ou plus récents..comme." Bambino", "Que sera sera".... nous reprenons les refrains !

Autres spécialités de la maison, les safades de maquereaux au poivre. et rollmops
Dans les années 1980,  ce sera le saumon fumé.
Paralèllement à ces activités,  Philippe Lecanu fait construire des viviers, pour les homards , qu'il importe du Canada et  d'Irlande.
Les déchets de la saurisserie sont entreposés dans un batiment au fond de la cour, une fois par semaine , un camion les transporte à la CIDEN à Fecamp....... (l'odeur!!). Ils seront transformés en farine de poissons, pour l'alimentation du bétail.
 
Vign_MP_Navigator_EX_0019
ATELIERS :Saurissage et mise en filets du hareng!
 
Vign_MP_Navigator_EX_

Sur les Quais à FECAMP , déchargement de la morue,  à bord des bateaux , la morue fraiche a été tranchée à partir de la queue  et rangée tête-bêche. sur 2 lits couverts de sel . Depuis le début de la pêche à la morue, il y a une forte demande de sel, les bateaux qui pratiquent la grande pèche à Terre Neuve en emportent de grande quantité, ce produit  est également employé à terre pour les besoins des sécheries  de morue et pour le salage du hareng. L'Importation annuelle est très importante, provenant d'Arzew en Algérie et des salines du Sud de la France. Les bateaux amènent du sel et repartent avec un cargaison de sucre, de blé ou de galets, A cette époque , le port de Fécamp est très actif, aussi bien a l'importation, qu'à l'exportation, on importe outre le sel, des arachides pour alimenter les huileries, (.Info régionale 1967 ):"Un cargo Hollandais 'Coeta' charge 825 T de blé, destination Birkenhead , en Angleterre.

 

 
Vign_MP_Navigator_EX_0001

LA PÊCHE AUX HARENGS

Depuis des temps immémoriaux, la pêche du hareng est pratiquée sur tout le littoral du Pays de Caux. En Octobre, le hareng fait son apparition dans la baie  de Somme, les bancs se déplacent vers le sud, il disparait début décembre entre Yport et Etretat.

Cette pèche traditionnelle se pratique au filet dérivant (senne), jadis effectuée par de petites embarcations à voile, facilement tirées à terre sur les plages cauchoises,  les célèbres caïques d'Yport en sont les derniers témoins. Ce furent ensuite des unitées plus importantes telles que les Dundees fécampois, toujours à voile. Après la première guerre ,  Fécamp se dote d'une flotte de pèche moderne avec les drifters à vapeur, qui chauffent au charbon, la pêche se fait toujours au filet dérivant. Ces bateaux ne survivront pas à la seconde guerre mondilale, la dernière unité armera pour son ultime campagne en 1955.

C'est à cette époque que Ph Lecanu et quelques armateurs fécampois investissent dans des unités petites et moyennes à moteur diesel. Même les caïques d'Yport seront mécanisées. Les bateaux : "Marie Claire" , "Georges-Philippe",  "Philippe" et "Petit Caporal". pratiquent la pêche du hareng pendant la saison. c'est une période de forte activité, Ph Lecanu avec son équipe suit la progression du hareng de port en port. Toutes les nuits,  Il se rend au Tréport, à Dieppe, Fécamp..négocie sur le quai avec les patrons pécheurs l'achat du hareng "de canot" qu'il destine à la consommation directe au détail,   ce hareng frais est conditionné en caisse d'une "mesure" (environ 18kg) avec de la glace pour livrer les points de vente,

Le hareng est de plus en plus souvent pêché au chalut, ce qui donne un poisson de moins bonne qualité destiné aux saurisseries.

La saison du hareng est particulièrement courte, certaines années sont mauvaises, c'est surtout les tempêtes qui perturbent la pêche, il n'est pas rare de voir le bassin Bérigny rempli de drifters étrangers venus se mettre a l'abri. Pour pallier à la pénurie de hareng, il faut faire appel à l'importation pour satisfaire les besoins des saurisseries fécampoises et yportaise:.  En 1963, la presse locale écrit: "Le caboteur allemand "Lesum" décharge à Fécamp 3270 barils de harengs irlandais

Depuis tres lontemps, le 11 novembre,  se déroule à Lieurey, dans l'Eure, la célèbre foire aux harengs. Ce jour  là ! Grosse tempête !"pas la queue" d'un hareng!, Ph Lecanu qui a l'habitude de livrer plus de 10 tonnes de poisson chaque année, prévoyant le manque de marchandise, envoie un camion en Irlande, qui revient au peit matin, juste à temps avec un chargement complet de hareng....., à bon prix de vente, in extremis la foire est sauvée!.

 

 
Vign_MP_Navigator_EX_0034

L'Usine de la saurisserie à Yport, vit au ryhme de la pêche aux harengs!

Tous les bateaux  la pratiquent.  Les Yportais sont maitres dans la matière!, au début du 20e siècle,  ils sont, même réputés, pour leur habileté à "secouer" à leur bénéfice les filets des Fécampois ,mais,  pas avant de "mucher "la Vierge, qui ne doit pas voir ça !
On travaille à toute heure du jour et de la nuit ! Le poisson n'attend pas! " Tout le monde est sur le Pont ! "Les Chambres frigotifiques sont peu utilisées et on sale dans des bacs!
-10 bacs à la saurisserie yportaise.
Dur travail !  Souvent, ce sont des fils de marins, qui  n'ont pas trouvé d'embarcation à cette saison, où des jeunes de Fécamp, qui profitent de cet excès de travail, pour gagner un peu d'argent..
Chaussés de leurs grandes cuissardes, couverts d'écailles, Ils n'arrêtent pas, ils empilent le poisson, une couche de harengs, une couche de sel, jusqu'à hauteur d'homme!
Quand un haranguier ramène une bonne marée, les camions effectuent plusieurs fois par jour, le trajet Fécamp-Yport.

Petite anecdote -Un hiver,  en montant le rue d'Etretat, une benne mal fermée, perd son chargement,  une pluie d'écailles d'argent  se répand sur la route!  Aussitot, les femmes du quartier remplissent seaux et cuvettes, jamais chaussée ne fut plus vite dégagée! Il y eut même du crêpage de chignon!...ce jour là, on marina à pas cher!

 
Vign_MP_Navigator_EX_0066

L'activité de mareyage prend de l'ampleur,- comme il aimait le dire:à cette époque la mer était pleine de poissons....    Il prend en consignation  de nombreux bateaux qui s'engagent à lui vendre leur pêche.
Le port de  Boulogne reste un fournisseur important où Mr Develay se charge des achats.
En 1956, les Ets Lecanu s'installent dans un  magasin de 1850m²  à Fécamp sur la place de la Mâture (Ancien armement Friboulet.)
Au fil des années, il l'equipera de réserves frigorifiques et d'une chaine de production de glace.
Chaque matin à partir de 4 heures commence la vente du poisson frais débarqué la nuit. Bernard Lecanu s'occupe de la Vente .Détaillants et  marchands ambulants s'y approvisionnent et partent en tournées vers les campagnes.
C'est à la même heure que les camions isothemes de la Maison partis la veille à 22heures  de Fécamp, livrent leurs cargaisons aux halles de Paris.
Les établissement Lecanu ouvrent, en 1954 , une succursale au Havre ou la vente se fait au petit matin comme à Fécamp, Mme Lecanu s'y rend régulièrement.

(Les caisses isothermes des camions étaient fabriquées par l'Entreprise Le Capitaine à St Lo dans la Manche)

 
Vign_MP_Navigator_EX_0009
Saint Vaast la Hougue port très actif pour la pêche fraîche, Afin d'avoir plus de choix, chaque jour les établissements Lecanu s'approvisionnent en poissons divers (Lottes, Moulines, Rougets, Saint Pierre, Turbots, etc.....) par l'intermédiaire de la maison Pinteaux avec laquelle, pendant 30 ans,  ils ont entretenu des relations commerciales et amicales privilégiées.
 
Vign_MP_Navigator_EX_0006

Port en Bessin ,autre port de Basse Normandie est un fournisseur important de poissons de choix comme la sole, il fournit également des coquilles Saint Jacques, et divers crustacés très appéciés, un complément à la pêche locale. C'est la maison Cauvin Marie qui est le principal fournisseur des Ets Lecanu dans ce port.

Ils sont de fidéles amis de Philippe Lecanu.

 
  ARMEMENT

Depuis toujours , Emile Fiboulet, (oncle du coté maternel), et Philippe Lecanu,ont une affection réciproque.
C'est sous son impulsion et ses conseils qu' Il s'introduit dans le cercle des Armateurs Fécampois .
Sa filière Marée prend de l importance, pour satisfaire la demande, Ph.Lecanu prend des accords avec différentes Sociétés et, assure le lien entre  l'achat des produits de la Pèche ' et la vente aux meilleurs cours, aux Halles de Paris, du Havre, Caen...dans ses Magasins de Gros ...
Ph.Lecanu assure en partie,   l'Exploitation commerciale de l "EDMOND  RENE ", le "SOUVENIR" ,"SUZANNE et MARIE "," CHRISTIAN -MARIE "...etc

Il est  écoreur du " GABRIEL de CLIEU "

Il n'a pas encore  30 ans !

Il "met le pied à l'étier"  et commence le Métier d'Armateur !



Vign_IMG_0019
 
Vign_Georges_Philippe
En 1955 en association avec Mr Georges Ebran il font construire à Etaples un chalutier identique au Marie-Claire, "Le  GEORGES-PHILIPPE."
 
Vign_IMG_0012
En 1948, Il commence par acheter deux Caiques,

Puis à Guilvinec, un petit Chalutier " Le MARIE -CLAIRE " ( prénom de leur 3eme Fille , pour laquelle, ses parents avaient une intention particulière)

Longueur  23 mètres  - Largeur  16 mètres
Moteur Baudouin  120 cv

Armé au chalut  et,  à la coquille St Jacques, pêchée pres des Cotes de La Manche, à partir  d'octobre.  La Coquille  se pêche à la DRAGUE, ou encore appelée "grage "( 'armature métallique munie de couteaux ou lames. (en forme de rateau ) Elle est trainée sur le fond marin, afin de déterrer le mollusque.

Patron : Raymond Chirois

Bateau revendu en 1955
NAVIRES en ASSOCIATIONS -
 Ce sont des chalutiers de 40/42 mètres -avec un équipage de 20 à 28 personnes, suivant  Pêche,  plus couramment Harengs et maquereaux , mais aussi, poissons divers.  Ils vont en Mer du Nord-et dans l'Ouest vers l'Irlande.

En 1958, Acquisition du
FRANC -PICARD " ancien "EDMOND-RENÉ" de l'armement Leporc
En  Association  avec  Louis Levacher   50%

Longueur  38 mètres -   Largeur  7.50 mètres
Jauge        39 Tonneaux
 
Equipage  : 20 personnes  - Patron : Maurice EBRAN  ( dit La Goélette °)
Vign_Armement_Franc_Picard_Emile_Friboule6t-Halle_0012
 
Vign_Saint_pascal
Chalutier  " SAINT-PASCAL" acheté  à Boulogne sur Mer en  1958
Armement  Levacher -Bajard - Lecanu

Longueur    :  42  mètres
Largeur       :   8.25 mètres
Moteur        :  750 cv

Ce Bateau  finira sa carrière en Grèce, en 1971.
 
Vign_MP_Navigator_EX_0088
1959 
" CAP  BOJADOR "  construit à Nantes     ( Il remplace la Vente des Chalutiers " Souvenir & Franc Picard)
Sté d'Armement  Bajard - Levacher - Lecanu

Longueur   42  mètres   
Largeur       8.25  mètres

En 1961, Avec 1.750 tonnes, Il remporte le " Palinot " des Hauturiers.



20  à 28 personnes d'équipage, suivant Pèche.
 
Vign_MP_Navigator_EX_0001
"ALAIN - MARIE "  -F 1163
Jusqu'en 1962, Armement  Levacher / Lecanu

Bateau construit en 1947 en Ecosse

Longueur  :  38 mètres
Largeur     :  7.74 mètres
Jauge        :  315 tonneaux

A cette période, Patron : René Neveu
 
Vign_MP_Navigator_EX_0002
" SAINT-ROGER "  F 1183
Armement  Levacher -Bajard - Lecanu

Chalutier construit en 1949  à Nantes en Loire Atlantique

Longueur  : 42 mètres
Largeur     : 8.25 mètres

Patron,  pendant cette période : Jean Claude Bellamy
 
Vign_MP_Navigator_EX_0084
  1962 -" FORBIN "  F 1182   -  Armement  Philippe Lecanu  / Leporc   50%

Chalutier  construit en Belgique- vendu en Italie en 1966

Longueur : 42 mètres
Largeur    : 8.25 mètres

Equipage de  20 Marins  - Patron René Guillaume

Pêche harengs et poissons divers .

Infos régionales:  1964 - Le "Forbin " et l'Alain Marie"mettent  à terre, en 48 heures ,83 tonnes de harengs.
 
Vign_MP_Navigator_EX_0081
" WAGRAM "  F.1216
Armement  50%  Lecanu " - 40 % Leporc & Cie  - 10%  Leporc -Ledun - Leduc " Ste d'Armement de Boulogne sur Mer)

Longueur   :  42.50  mètre
Largeur      :   8.30 mètres I

Il sera vendu au Pays Bas  en 1974

Philippe Lecanu estime que " c'est un tres beau bateau  avec un bon rendement "

( C'est, aussi, la Victoire de Napoleon 1er, en Autriche, ou Il battit l'Archiduc Charles  le 6 juillet 1809 !)
 
Vign_MP_Navigator_EX_0017
 " BONAPARTE "  
1973

Chalutier Peche arrière  commandé en Pologne  par la Sté  Leporc -Lecanu

A partir de cette période, Philippe Lecanu devient ami avec André Leduc , Armateur à Boulogne sur Mer, et Président pour la France de cette Cooporation.  . Il l'appécie, malgré sa grand rigueur, et un caractère directif, .... ils travaillent ensemble, . et   se rendent  au Chantier de  Gdansk en Pologne.
Il  apprécie ses conseils et son savoir faire !
YEBLERON
Vign_FERME_Y_0001
LA FERME
Comme certains de ses Aîeux, Ph.Lecanu est un homme de la terre et de la mer! Il y 100 ans, étaient répertoriées à Yport , une dizaine de fermes.
Une façon de vivre, et un revenu complèmentaire en cas de mauvais temps !
En 1966, il réalise son rêve de jeunesse et acquiert une exploitation agricole à Yébleron, pres de Fauville.En compagnie de son épouse, il aime y aller pour se détendre! Mais, son caractère entreprenant n'en reste pas là ! Il transforme et modernise. Il construit une statulation pour les bovins, et une porcherie pour une  centaine de cochons. C'est son beau-frère R.Paté qui prend en charge le travail.
Plus tard, il adjoint  l'élevage  des vaches laitières, moutons,  volailles,.. Il est heureux de gâter en beurre , crème et oeufs toute la famille et aussi le personnel de l'entreprise d'Yport.
Des ânes et des chevaux ne manquent pas au cheptel, jusqu' à son déces, il s'est ocupé avec Marie Claire,  d' Ectembour la vieille anesse, auquelle ils  étaient tres attachés.
Sa joie est grande quand il reçoit ses enfants et petits enfants ! Il aime la Famille !
 

RETOUR à L'ARMEMENT

Peinture de Louis  PANEL (Fécamp)

Vign_MP_Navigator_EX_0003
 
Vign_MP_Navigator_EX_0006

LES GREVES de MAI 1968 !

L'Armement Yportais, comme tous les autres Armements, est confronté aux revendications syndicales des marins!

Les bateaux "Wagram" et Saint-Pascal"  ont livré leur pêche par les moyens du bord avec le seul concours des équipages et des ouvriers d'Armement. Une trentaine de "chiens" ont pris le chemin de la C.I.DE.N.

 
Vign_MP_Navigator_EX_0001
Reprise de la pêche, les marins équipage par équipage se sont prononcés sur la reprise du travail. Sitot, le vote, comme leurs collègues dieppois, du Havre et d'Etaples,  les bateaux "L'Yportais " et "Petit Caporal" ont repris le travail.l
 
Vign_MP_Navigator_EX_0022
"P'TIT LOUIS "  appartenant  a l'Armateur Louis Levacher
 devient  " LE PETIT CAPORAL " 
Longueur  : 20 mètres
Moteur    414 cv

Bateau construit à Fécamp, au Chantier Jouen Fiquet. Lancement en grande "Pompe", les Notables Fécampois sont là, la Lyre maritime entonne
"La Marseillaise " Le "P'TIT LOUIS" commence à glisser sur la cale, et  s'arrète au mileu de son trajet !  " Mauvais Présage " ..qui  se confirme.
En  1971,  Apres quelques aménagements, Il passe sous le pavillon de l'Armement Yportais.
 


Patron Jean Panel

    
 
Vign_MP_Navigator_EX_0069
" PHILIPPE  " Chalutier en Bois, construit  au Chantier  Lemaitre à Fécamp.
Longueur 22 mètres

Moteur Deutz 400cv

Patron d' equipage : Raymond Chirois

Le 4 Mai 1969, le Chalutier " PHILIPPE " est abordé par un cargo cypriote au large du Cap d'Antifer, le choc se produit par tribord, avec une extrtème violence....des dommages importants, mais heureusement aucun homme d'équipage n'a été blessé.



(  Le Prénom Philippe est le prénom fétiche de la Famille , il est usité  régulièrement à chaque génération !)
 
Vign_MP_Navigator_EX_0072

1950 - 1960 Fécamp, se relève des affres la 2eme Guerre !
Il faut réorganiser la filière Pèche! 
L'Armement Levacher -Lecanu  lance la marque "Marée Fécamp ": Les Chalutiers de 40 mètres et plus, livrent leurs poissons tous les 10 à 15 jours,
Ils se doivent de construire des unités plus petites, pratiquant la péche cotière er livrant chaque jour.Les camions isothermes remplacent les traditionnels et,  on commence l'utilsation des caisses en polystirène (  plus couteuses  que le bois, mais plus légères)
Un apport de fraicheur et de qualité!


L'Armement YPORTAIS innove !

En 1965,  Il passe commande à Breskens au Pays Bas, d'un Chalutier  moderne  , pèche arrière. "  Une nouvelle silhouette dans le Port de Fécamp.

Nommé , tout simplement    "  L'YPORTAIS "   F.1206
Longueur   : 21.20 mètres
Largeur      : 6.70   mètres
Jauge        : 49.97 Tonneaux     - Puissance  305 
Patrons d'Equipage  : Maurice Ebran , puis , Arcade Daussy

-" Un Bateau  extrémement  robuste et performant qui fait la fierté de son Equipage :"

                   ( Il passe   " Notre Dame de Fatima "à Lorient !  et,  il est détruit en 1994)                                                                                               

 
Vign_yportais_a_quai

A Fécamp, "L'YPORTAIS " -Bassin Bérigny

16 Novembre 1971 -" Les 2 Chalutiers " YPORTAIS " et "ARMAND-VIRGINIE " font une entrée remarquable avec tous deux l'arrière enfoncé dans l'eau.- Ils pratiquent la Pêche aux "boeufs ", c'est à dire un chalut (pélagique ) trainé par 2 Navires ( naviguant en parallèles ) de l'Armement Lecanu, Patrons A.Daussy  et R.Panel. En 1 heure et demie ..ils ont capturé une vingtaine de Tonnes de "ceylans " ( grosses sardines avec lesquelles se fabriquent les pilchards, conserves à la sauce tomate! ") Info régionnale.

Autre Info régionnale 

Solidarité !La  "Rondes des Heures "(Armement Prentout ) brûle au large du Tréport, l'équipage qui dérivait sur un zodiac, est sauvé par le chalutier "Yportais"

 
Vign_MP_Navigator_EX_0017

1 ére    Photo : Jean Panel, patron de l"Armand Virginie " - 

Pêche à la coquille

2 eme  Photo : Joel Leclerc, patron de "L' Yportais", André Coquin, mécanicien et M.Déjardin -  

 Pêche aux maquereaux

 

 
Vign_MP_Navigator_EX_0015

Pêche à la coquille, sur le bateau "Armand-Virginie ". La durée de la marée est de 36 à 48 heures et le tonnage de 2 à 3 tonnes. La pêche se pratique  du côté d'Antifer, en baie de Seine à 15 miles environ...1 heure 30 de route.

On utilise une drague, espèce de rateau , qui gratte le fond de la mer. Beaucoup de cailloux sont mélangés aux coquilles et les marins doivent trier le tout venant ! Beaucoup de travail !

 
Vign_MP_Navigator_EX_0009

Mr André Coquin  parle d'une pêche exceptionnelle sur  l'ARMAND-VIRGiNIE "...une marée de 20 Tonnes de harengs !

-"Le bateau était tellement chargé qu'on avait l'impression d'être au ras de la mer ....il y avait du poisson partout....plein les cales, sur le pont , on était recouvert d'écailles , il faisait froid , la besogne était dure!......mais on était fiers et heureux ! 

 

 
Vign_MP_Navigator_EX_0042

" MASSENA "    F 1241

1969 -  Un nouveau Chalutier de Pèche cotière  construit  au Chantier Breskens - Pays Bas . 
Longueur    :   22,80 mètres Puissance   368  cv

Patron  : Joel Leclerc

A Fécamp de  1969 à 1977
A Islette     de  1978 à 1989

Détruit en  1998

 ( "L'YPORTAIS  et le "MASSENA"  ont été les 2 bateaux préfèrés de Ph.Lecanu)

 
Vign_MP_Navigator_EX_0003

BAPTEME du "MASSENA" L'Abbé Christophe, selon la tradition, baptise la bateau.

Madame Lecanu, marraine,Philippe Lecanu , leur fille Laurence et leur petite fille

Monsieur Pochez, parrain,

 

 
Vign_MP_Navigator_EX_0090
A l'accasion du Bapteme du " MASSENA ", Maitre Walter Avocat à Rouen, ami de la Famille)  rappelle la brillante carrière de Mr Alfred LECANU qui, né le 4 Avril 1893, fit toujourd preuve "d"autant de courage qu'un  Homme peut en avoir" Les Champs de Bataille de Charleroi, de la Marne et de Verdun, virent Mr Lecanu se distingué aux combats. Il fut dirigé vers la Serbie et l'Orient!

Noté sur son Matricule F37 - opérations du 22e Régiment d'Artllerie: Blessé le 10 juin 1916, n'a pas voulu quitter son poste pendant les opérations déroulées.

Avec son fils Philippe, il retourne à Verdun , et refait le Chemin des Dames. Il rencontre le Gardien du Fort de Douaumont, un Ancien de régiment !
Ils tombent dans les bras l'un de l'autre, pleurent, se souviennent, racontent.....un moment intense et tres émouvant !
 
Vign_MP_Navigator_EX_0020

En 1970,  Mr Leons Bennay, ancien contremaitre des Chantiers Lemaitre fait  les plans  du " LOUISE -LAURENCE et du futur " ARMAND VIRGINIE "
Il apporte des conseils précieux pour la navigation et les aménagements de la Pèche.

(Mr Bennay était meilleur ouvrier de France et avait participé à la construction de "La Belle Poule ".)

" LOUISE - LAURENCE "   F 1260    ( Prénoms de Mme Lecanu et  4 eme fille)
Construit aux Chantiers Bellot  à Cherbourg
Coque en bois

Longueur  18 mètres
Largeur      6  mètres  - 294 cv  

Ce Bateau sera vendu à Port Vendres

 
 21 Février  1971
Un grand Deuil frappe la Famille  -Déces de Madame Lecanu

Tous sont tres éprouvés .A partir de cette période,  rien ne sera plus comme avant !  Madame Lecanu, discréte  et effacée tenait une grande place!
 
Vign_MP_Navigator_EX_0076
Sister Ship  du "LOUISE LAURENCE "  Le Nouveau Chalutier, commandé aux Chantiers Bellot est lancé!

" ARMAND-VIRGINIE"   F.1273    (Prénoms des 2 premiers petits enfants, volonté de Mme  Lecanu) 
 Longueur    :  18 mètres
 Largeur       :   6  mètres
 Moteur  Poyaud    400cv

8 à 10 Hommes d'Equipage

Patron: Jean Panel

Jacques Robet , dans son passé, responsable du syndicat des pêcheurs, rentre à l'Armement , s'occupe du matériel  des bateaux . Il a toute la confiance de Philippe Lecanu.  C'est Lui  qui Le représente au lancement du Bateau!  

16 Novembre 1971 -  C'est l"ARMAND -VIRGINIE , qui ramene  le plus de harengs!  800 mesures ! soit 15 Tonnes ! Les " gattes" et la cale sont couverts de ce beau poisson argenté! Un bonne récompense pour le dur travail des marins  ( info régionale)
 
Vign_MP_Navigator_EX_0033

Quand deux bateaux de l'Armement font la course et rentrent dans les jetées à Fécamp !!!.........

Au premier plan  : "L'YPORTAIS "  - 2 eme plan : " ARMAND-VIRGINIE"

 
Vign_MP_Navigator_EX_0016
1975  "  DUROC '   FC 103837      (Grand Maréchal d' l'Empire)

Construit au Chantier Landy à ARQUES dans le Pas de Calais
Coque en métal
Longueur  20.50 mètres


Ce Bateau  a fait nauvrage le 3 Avril 1998,  suite à un talonnage devant Lorient.
 
Vign_unnamed

"MASENA 2 " Construit en Polgne - armé le 15 octobre 1978, vendu au Port Autonome de Dunkerque et transformé en navire de servitude. Il quitte Fécamp, le 8 septembre 1980.

(Photos et informations données par Jack Daussy,auteur de plusieurs livres sur les bateaux )

 
Vign_MP_Navigator_EX_0006
"GENERAL DROUOT "   ( Général sous l'Empire, Il accompagna Napoleon à l'Ile d'Elbe)

Construit aux Forges Caloin à Etaple  .

Longueur  24.80 mètres
Largeur       6.80 mètres
Moteur         600 cv

Il sera exploité  à Cherbourg dans la Manche.
 
Vign_MP_Navigator_EX_0018
 1975
Vente de 2 Chalutiers
 " L' Yportais ", premier Côtier pêche  arrière, exploité pendant 9 ans,   a rempli son contrat. De bons et loyaux services! .Un patron sérieux et un bon équipage l'ont bien mené.
le 2 eme " Louise Laurence " un bateau bien conçu, mais  plus difficlle, dès le départ, le bois de la construction (du bois d'Afrique mal travaillé) apporte des problèmes.

C'est une période difficile pour le Port de Fécamp, la crise de la Grand Pêche,  et maintenant la  Pêche hauturière.;
C'est toute l'activité industrielle et commerciale de Fécamp qui pâtit du déclin de la pêche
. L'avitaillement des navires en vivres (Maison Guéroult Boulangerie Colombel ... ). Les ateliers de confection de filets et appareils de pêche (Ets Moré, Comptoir fécampois de matériel de pêche ) La fourniture du sel (Sté Balmer). La Glace (Ets Lachèvre) le Carburant (Ph Bourdon)  De nombreuses entreprises de réparation naval (Ets Boga, Buquet., Villard...) Les entreprises de peinture (Lamy Lecomte...) L'entretien  electrique et électronique, (Ets Houvenaghel, Morgan, Farez, Radio Maritime) Les fournisseurs de petit matériel (Ets Lanctuit, Pichon.....) Les emballages (Scieries Maritimes, Scierie Loisel,)  Les transporteurs (Lecorbeiller et Turmel, Lavenu..) La fourniture de l'habillement (Ets de Chanteloup)et tous le petit commerce de la ville et du port: Pharmacien, garagistes, imprimeurs, et bien sûr les Cafés et Bistrots, sans oublier le trafic en gare de Fécamp, d'ou part une grande partie des productions fécampoises.
 
Vign_MP_Navigator_EX_

Atelier de SALAISON ... avant modernisation!

Mme Yolande Maillard - Mme Josiane Hamel 

 
Vign_MP_Navigator_EX_0001

Info Régionale :

" L' Usine Yportaise !"

Sur la photo de presse : Yvette, Madeleine, Josiane, et Jean, saurin de la boucane.

 
Vign_MP_Navigator_EX_0002

,MODERNISATION des ATELIERS

A partir de 1981, Ph.Lecanu entreprend la modernisation et la mise aux normes des ateliers. Les bâtiments sont rénovés, de nouvelles machines installées avec alimentation directe par tapis roulant et élévateurs entre la zone de saurissage située au rez de chaussée et l'étage,   où les ouvrières transforment le hareng entier en filets. C'est ensuite l'emballage automatique des sachets sous-vide, permettant de livrer des filets à l l'huile  Malgré ce nouveau conditionnement, les ballotins sous cellophane continuent a être demandés par les consommateurs. Les grandes enseignes de distribution , comme les Monoprix, Coopérateurs de Normandie et bien d'autres, se développent.

Les femmes filetières ont troqué leur tablier à fleurs, en toile cirée, contre une blouse de laborantine!  Elles ne chantent plus, ne se racontent plus leurs histoires d'amour et de famille! on ne se fait même  plus " la bonne aventure".!.

.Leurs témoignages:" C'était un métier rude, mais nous étions une bande de copines, nous partagions le goûter, le café, nos soucis, les nouveaux airs à la mode, les blagues...il y avait de l'ambiance, des rires, maintenant  l'atmosphère est froid et impersonnel"

 
Vign_MP_Navigator_EX_0005
EVOLUTION.......
Dans les années 90 la vente des produits de saurissserie baisse ! le fumage et le salage ne sont pas conseillés dans l'alimentation.Le froid devient un nouveau moyen de conservation. A la campagne, on s'équipe d'un congélateur.Le Temps du souper avec une bonne safade et une pomme de terre "à la pelure" est révolu.
Pour pallier, à cette baisse des ventes Ph Lecanu lance la production de saumon fumé, il investit dans des machines spécifiques( Bader) pour ce travail.  . Plus noble et plus à la mode  la demande est forte, mais la mise au point s'avère délicate et demande un temps d'adaptation du personnel.



LA RETRAITE
Vign_MP_Navigator_EX_0012
1992 ! Ph.Lecanu  a 70 ans ! Il commence à penser à la retraite !
Ici, accompagné de sa soeur Thérèse (,Ils ont perdu tous les deux, leurs conjoints.)
ils partagent leurs joies et, aussi leurs chagrins...
Ils sont tres liés.  ! Ils ont des amis communs, les mêmes gouts, l'histoire, la politique, la lecture. Leur passé les rapproche.
Ensemble, ils voyagent et partagent leurs impressions et sentiments!
FETES RELIGIEUSES
Vign_MP_Navigator_EX_0007

Baptême d'un bateau , vers 1910 -Le Prêtre asperge le navire d'eau bénite, et accompagné de l'assemblée récite les prières, afin de conjurer les mauvais sorts et assurer une bonne pêche! .

Avant la mise à l'eau, Il est d'usage  de briser un bouteille sur la coque du bateau. La marraine préside le lancement,  elle doit être assez forte, pour la briser en une seule fois!... Les marins sont supertitieux!....( Le Paquebot "Titanic", coulé en 1912, n'avait pas, selon les habitudes de la Cie White Line, était baptisé!)

A bord, il est interdit de parler du" lapin", il ronge les cordes et l'étoupe,... du "goéland ", il représente l'âme d'un noyé dont on a jamais retrouvé le corps, les chats sont acceptés pour chasser les rats et souris,  sauf s'ils sont de couleur noire !  On ne prononce jamais les mots : curé, lièvre, corde...des mots qui portent malheur! 

 
Vign_MP_Navigator_EX_0093

La vie religieuse tient une grande place et joue un grand rôle dans le Village d'Yport !

A la Navité, on installe une grande créche dans l'Eglise. A la Messe de Noel le "Minuit Chrétien" est chanté fort bien par Joseph Delaunay. La Chandeleur , Pâques et toutes les Fêtes sont célèbrées avec recueillement. Au mois de Mai, c'est le mois de Marie, autrefois, des reposoirs etaient  dresses dans beaucoup de maisons, la Vierge parée de fleurs blanches.(particulièrement solennels chez Georgette. et Christiane) Le pain bénit avait , aussi, une grande importance , chaque famille repartait avec un morceau, en signe de protection.! Les Processions et Bénédictions font encore partie des rites religieux! 

A la Religion, étaient mêlées des croyances populaires, des superstitions, (déplacer le Christ pour mettre un Casino...malheur !),Des remèdes  étaient transmis de générations en générations, pour se soigner ( avec des prières, on arrêtait le feu, on soignait une entorse, on faisait disparaitre les verrues! ) Chaque cause  avait son Saint spécial, a Yport, on invoquait plus spécialement  Ste Rita( avocate des causes désespèrées) et St Expédit" ( pour les affaires pressantes ). Sa statue réprésente  un jeune Légionnaire romain, il se trouve, à droite,  à l' entrée de l'Eglise.

Pour les offices, un banc  numéroté etait attribué et loué à chaque famille, Daussy, Ebran, Loisel, Guerrant ,Laperdrix - Lecanu. (n°20)..etc...Il était renouvelé chaque année! ( un revenu  nécessaire, décidé, lors de la construction de l'Eglise,  en 1838 ) Pour les paroissiens qui n'avaient pas de location,  Melle Longuet passait pendant l'office, quérir la somme dûe. 

 
Vign_MP_Navigator_EX_0005
LES  FETES DE LA MER  -UNE  TRADITION PERPETUEE

l15 Aout  1934 - Alfred Lecanu
Bénédiction de la Mer
Une Fète traditionnelle  que la Famille aime et respecte depuis plusieurs générations.

 
Vign_MP_Navigator_EX_0012
- FETE DU 15 aout 1961  à Yport. -
 L 'Abbé Pimor  reprend l'initiative de célèbrer cette Cérémoine. Elle répond aux voeux des Yportais et des marins.!.
  En 1973
Philippe Lecanu,ne se déroge pas à cette tradition, avec les Marins et les Habitants, il  prépare avec soin cette Fête!
L'Eglise est décorée de pavois d'armements ,  de drapeaux. de fanions .Des  filets de pèche, enguirlandent les piliers de l'Eglise.
Tous les Paroissiens , les Invités et Notables assistent à la Messe.,le pain bénit, selon  le rituel est distribué. On entonne les chants .
" Astre béni du marin ".et autres hymnes religieux...

La Procession sort de l' Eglise , traverse le village .En tête, marche  le "Suisse" ,  suivi du Clergé ,   des Enfants de Choeur , des Notables et  des assistants.  Des Marins, avec grand recueillement  portent sur leurs épaules,  la Statue de la Vierge  et  un Bateau décoré.
Tous chantent , glorifiant la Bonne Mère!
Arrivé en bord de Mer, le Prètre monte  à bord d'un doris,( quelques fois avec difficultés).. jette la gerbe de fleurs, en souvenir des Marins disparus et benit les flots.

  
 
Vign_MP_Navigator_EX_0042
1984 - Les Sonneurs de Wurtemberg devant l'Eglise d'YPORT
 
Vign_MP_Navigator_EX_0026
En 1984, 
L' Abbé Ouin,et le Doyen de Fécamp: l'Abbé Raoul célèbrent la Messe ,

Cette année là , L'Escorteur  "Le Glaive " mouille en rade d'Yport. ,accompagné de quelques unités de l'Armement Yportais , la particpation du Canot de sauvetage le  "Victor Mignot " de la S.N.S.M. et autres embarcations. 
Philippe Lecanu,  Maire, ainsi que ses Conseillers les reçoivent chaleureusement.

Inauguration  du 16e Salon de la Peinture, une cinquantaine de peintres réunis! Jean Laperdrix , invité d'Honneur.





Le 15 Aout se termine , toujours, par une Vente aux Enchères , de  Peintures exécutées dans la journée! Une Vente à la physionomie  souriante, Des artistes qui ne se prennent pas au sérieux,et,  si ce ne sont pas des grands chefs d'oeuvre, elles relèvent souvent d'une grande originalité !
Grand succes  et beaucoup de commentaires !
 
Vign_MP_Navigator_EX_0025
L'Equipage du " Glaive " reçu à la Mairie d'Yport
ST PIERRE des MARINS
Vign_MP_Navigator_EX_0005
En février : Célèbration de la ST PIERRE des MARINS
Les marins se rendent à l'Eglise St Martin, décorée, pour la circonstance, de pavillons, filets de pêche et bouées aux noms des bateaux. Le Doyen de Fécamp , les Prêtres des alentours, Député et notables assistent à cette cérémonie. Les Equipages de l'Armement Lecanu sont présents. A l'entrée du Choeur, se tiennent les vétérans de 1914-18.
Tous chantent avec entrain "Vierge Sainte ", puis avec cette Foi ardente dont ils ont héritée de leurs ancêtres, entonnent le magnifique "Crédo "., debouts, un cierge à la main.
A la fin de l'Office,  dans un recueillement absolu,  le Prêtre benit le drap mortuaire,  symbole des marins disparus, et tous, quand le temps le permet
descendent en procession au Calvaire de la plage.  Dans un même élan religieux sont invoqués St Pierre, patron des marins et St Martin, patron de la paroisse. " Vive Jésus Vive sa Croix" est acclamé, et on chante  la "Vierge Marie"," l'Etoile du marin", pour terminer avec le  " Magnificat ".

La cérémonie religieuse étant terminée, le Maire et ses conseillers reçoivent pour les remerciements et offrent le "pot de l'amitié ".
Le lendemain, une messe sera célèbrée pour les marins disparus et l'Eglise raisonnera de l'emouvant "De Profondis".

(St Pierre des Marins à Fécamp -une Caique -)
peu de photos d'Yport
 
Vign_MP_Navigator_EX_0013

ST PIERRE des MARINS -1935

En tête de la Procession, le "Suisse" Gaston Vaudry, il est vêtu d'un habit rouge, chamaré d'or, coiffé d'une licorne. Il est armé d'une hallebarde à pommeau et d'une épée. Il précéde le Clergé dans les processions et régle le cours des offices.

A Yport, pendant la messe,  Il passe dans l'allée ,et fait régner l'ordre: s'il remarque des bavards, il s'arrête, et tape un coup de canne sur le sol.

 

 
Vign_MP_Navigator_EX_0010

St Pierre des marins - Descente de la Procession vers la Mer

Un marin porte la bannière , il est suivi du sacristain , des enfants de choeur en aube rouge, réhaussée d'un surplis bordé de dentelle.

La bannière représente  l'emblème de la Paroisse  : St Martin ( Saint, né en Hongrie, originaire d' Italie....Affecté en Gaule. Un soir d'hiver à Amiens, Il partage son manteau avec un pauvre transi de froid. La nuit suivante , le Christ lui apparait , en songe,  vêtu de ce même pan de manteau..)

Il est prié pour la guérison des maladies d'intestins. 

Il est aussi, le Saint des arquebusiers.

 
Vign_MP_Navigator_EX_0041
St Pierre des Marins
VIE POLITIQUE
Apres plusieurs années conseiller Municipal, Philippe Lecanu est élu Maire, Il succède à André Toutain.
Qui , mieux que Lui, connait Yport ? Il y est né en 1922, Depuis toujours, sa Famille vit et travaille dans ce Village!,Des racines profondes.: Ses ancêtres en 1606, figurent déjà sur les Fiches d' Etat Civil . Il aime profondément  Yport, Il connait son passé. Comme les marins , il est téméraire et dynamique! Il a su mener sa barque  Durant sa vie professionelle, il a employé jusqu'à 60 personnes...certains comme  Marcel, son adjoint, Thérèse, sa soeur, René, le Fidéle saurin et son frère Jean,  Daniel, le chauffeur -Jean Bellehache, toujours serviable, Yolande, contremaitresse, Jeannette, Camille, Marie-Paule, Maurice dit le pompier, et bien d'autres ....ont travaillé à la Boucane toute leur vie!...40 ans chez le Patron , répète Annick, filetière.
Il est heureux, aujourd'hui, de conduire sa commune. Si, elle  a perdu sa vocation maritime, elle peut retrouver prospèrité dans le tourisme. Elle a des atouts formidables par sa situation,  et son site des plus enviés!  Il a des projets, mais il sait que les projets, il faut les gérer, les financer! 
Vign_MP_Navigator_EX_0002
 
Vign_MP_Navigator_EX_0040
1984 !
Fin des travaux au Casino d'Yport -
un pôle d'attraction dont profitera la Commune et le commerce local.
 
Vign_MP_Navigator_EX_0008
Pour le centre de secours
Un garage de 160m2 de superficie - un nouveau véhicule !
le Corps de Pompiers compte 17 personnes dont une jeune fille.
 
Vign_MP_Navigator_EX_0053
Jef Friboulet,( 1919-2003 - Peintre de grand talent, Yportais depuis quelques années, ami de la Famille.
Il offre  pour l'Eglise d' Yport,   le "Chemin de Croix" -Oeuvre splendide !
 
Vign_MP_Navigator_EX_0009

LA  MAIRIE actuelle - Villa  Normande "Les Roses", appartenant à Léon Janssens
acquise en 1966 par la Commune.


Les Réalisations , pendant, le mandat de Ph.Lecanu

Le Casino, qui avait brulé, reconstruit. - Camping de La Chênaie rénovée  -Un lotissement  communal- Installation du gaz de ville - Nettoyage et remise en l'état du cimetière - Terrains de Football et de Tennis améliorés -Acquisition de 2 garages pour caserne des pompiers, achat de matériel. Plantations d'arbres au parking de l'ancienne école,  Pour les jeunes yportais, salle  réservée pour le tennis de table. 

Un nouvel aspect pour le front de mer : cabines de plage et rembardes remplacées -Le long de la digue, flottent , maintenant les drapeaux européens.
(la plage devenue support de publicité pour des annonces télévisées comme Autobécane ou les tricots Caroll , d'autres suivront )
Travaux au Presbytère et à l'Eglise ...Chemin de Croix offert par le Peintre Jef friboulet.

Des accords ont été passés à la Ville du havre, pour l'approvisionnement de l'eau, apres captage à Yport..

Il  a toujours oeuvré pour le bien être de la Commune et des habitants!

 

 
Vign_MP_Navigator_EX_0030
Les Campagnes électorales à Yport, sont sévères ! Personne ne reste à l'écart ! Tous se sentent concernés!  C'est l'occasion d'acharnement et d'effervescence, de" règlements de comptes"! Les vieilles querelles se réveillent.
Les tracts et pamphlets vont bon train,  toujours anonymes , parfois d'un gout fort douteux !
 Beaucoup de transactions, de suspicions ! Les candidats pratiquent le porte à porte!

Petite histoire vraie : " La veille d'Elections municipales, Ph.Lecanu se  présente entre autres,  avec un marin. Sa brave femme demande : "Admettons que le Pé, aie trop de voix, y peut y t'en donner? ( Il en a eu 10!)"
 
Vign_MP_Navigator_EX_
En 1989, Ph.Lecanu n'est pas reconduit dans ses fonctions de Maire. Il en est triste et affecté, mais ce sont les  Lois de la Démocratie !
La politique ressemble à la mer, avec ses marées, son flux et son reflux.Elle change de couleurs et de variantes suivant les conditions de la météo!,

" La vie n'est pas toujours tendre avec lui, mais il a toujours su rebondir! Sa devise est : Il faut faire face !  

Une triste anectote au  sujet des élections : Alors, qu'il suivait le déroulement de la journée électorale, un viel ouvrier, "un grognard " ,40 ans de service à l'Entreprise, prend un seul bulletin, celui  de l'adversaire, le met dans l'urne, et vient le saluer en lui disant : "ça va aller Philippe !"  Lui de répondre: si tout le monde fait comme vous, ça ne va pas aller!- "Pour qui,? tu cré que j'me suis trompé?".
Ce brave ne savait pas lire!
Il n'a plus jamais osé regardé le patron,  bien malheureux de sa bévue!
 
Vign_MP_Navigator_EX_0052
1990 -  Ph.Lecanu quitte Yport !
L' Entreprise n'etant plus rentable, difficultés économiques et sociales croissantes, il  se retire des affaires.
Il vend sa maison d'Yport, et, accompagné de sa fille Marie-Claire, il part à sa ferme de Yébleron.
De sa vie professionnelle, il en tire une grande satisfaction!
Et aussi, Le bonheur d'avoir cotoyé une multitude de personnes  tres interessantes, et de s'être fait beaucoup d'amis qui lui sont  toujours restés fidéles!
Etant l''un des plus jeunes de la profession, grand nombre de ses collégues et proches  sont partis !Il lui reste de bons souvenirs ! C'est avec plaisir, qu'il revit les moments  forts  de son  existence!
 
Vign_MP_Navigator_EX_0004

EN RETRAITE à la CAMPAGNE !

Un peu de repos apres une Vie ou il a accompli beaucoup de choses, toujours avec energie et conviction!" Il a offert à ses enfants du confort, il a contribué à leur réussite en leurs laissant le libre choix de leurs études. A travers des voyages, il leurs a permis de se cultiver, il leurs a transmis le gout pour l'Histoire de France et autres domaines, car il était quelqu'un de curieux et avide d'apprendre!Il leurs a inculqué le courage et l'amour du travail!

Il aime recevoir la visite de ses enfants et 12 petits enfants, ensemble ils partagent les joies de la campagne!

Il profite  aussi de son temps libre, pour se consacrer à sa passion "L'Empire ", il lit, Il écrit ! ...Avec ses filles et sa soeur, il voyage .Il aime aussi les travaux manuels, il n'hésite pas s'occuper de mécanique et de menuiserie! Il soigne les animaux de la ferme, bref, il est toujours actif!

L' Usine d'Yport sera réhabilitée en appartements et en garages.

A Yébleron, il a des amis, des gens de la Terre, il apprécie leur sincérité, leur respect , le bons sens "paysan ". sans détour, ni arrière pensée! 

et surtout, il s'occupe de Marie Claire, sa fille,  avec un courage et un dévouement exemplaire. Il lui offre une vie, la meilleure possible!  Elle regarde le Football avec lui, Il lui raconte Napoleon et son Histoire...et  il supporte Johnny qui chante à tue-tête.

 
Vign_MP_Navigator_EX_0014
4 Avril 2010 - Jour de PÄQUES, déces de Ph.Lecanu
 
Vign_MP_Navigator_EX_0013
© 2013
Créer un site avec WebSelf